L’agrandissement de la gare genevoise pourrait être achevé en 2030 et non pas en 2025 comme planifié à l’origine, affirme le «Tages-Anzeiger». Du côté des coûts, la facture est salée: plus de 2 milliards de francs, quelle que soit la profondeur à laquelle seront enterrées les nouvelles voies
L'initiative cantonale pour une extension de la gare en souterrain et sans destruction des quartiers environnants, lancée par le Collectif 500 en 2013 et qui recueillit plus de 16'500 signatures en 2 mois et demi, ne sera pas soumise à la votation populaire. Elle a en effet été acceptée par le Grand Conseil à une très large majorité ainsi que par le Conseil d'Etat dans son ensemble.
Les travaux ont été plus rapides que prévus et la nouvelle gare souterraine est déjà fonctionnelle.
L’extension de la gare de Cornavin a du plomb dans l’aile. La facture pourrait grossir de 800 millions de francs! Selon la RTS, le projet de gare CFF souterraine coûtera 2 milliards, et non 1,2 milliard comme prévu initialement. Une information que Le Courrier a également pu vérifier. Ce surcoût sera en principe à la charge du canton de Genève, qui met déjà 400 millions sur la table.
L'extension souterraine de la Gare CFF de Cornavin à Genève pourrait coûter 800 millions de plus que prévu et atteindrait 2 milliards de francs, a appris la RTS.
Une série d'émissions de la RTS Aujourd’hui les gares se transforment jusqu’à devenir, dans les grandes villes, de véritables centres commerciaux avec leurs galeries marchandes ouvertes tous les jours et tardivement. Comme la gare Cornavin de Genève qui vient de faire peau neuve, en attendant la réfection des gares de Lausanne, de La Chaux-de-Fonds ou de Vallorbe.
Nombreux sont les citoyens, en Suisse, qui s'engagent pour leur quartier, leur ville et leur environnement. Qui sont-ils? Qu'est-ce qui les motive? Pour illustrer cet engagement, "Babylone" se penche sur l'initiative du "Collectif 500" qui milite pour une extension souterraine de la gare Cornavin à Genève.
Date de dépôt : 25 mars 2015 P 1830-B Rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil sur la pétition : Pas de destruction de logements !
Recommandations pour le vote à venir
Jeudi 26 mars, dès 17h30, venez faire la fête avec le collectif500

wecandoit.jpg